Et si l’on pouvait gagner en bourse en période de crise boursière ?


Dans toutes les périodes de crises, économiques, politiques, civiles, guerres… de nombreuses fortunes se sont crées.
Certains diront que ce sont les requins qui se sont enrichi sur le dos des autres, mais je laisserai ces réducteurs responsables de leurs médisances. En revanche on pourra dire que ceux qui ont gardé la tête froide, qui ont analysé la situation, ont pu voir des opportunités.
C’est connu, dès lors que notre attention se focalise sur quelque chose, nous remarquons tout ce qui se rapporte à ce quelque chose. Pensez acheter une BMW, et vous ne verrez plus que des BMW. C’est exactement le principe de la loi d’attraction. Il n’y a pas plus de BMW qu’avant, mais vous les voyez toutes. De même lorsque votre attention est figée sur la crise, vous ne voyez que les signes (négatifs) de la crise. Si votre attention en période de crise est portée sur les opportunités, vous verrez les opportunités.

En période de crise économique, il y a de nombreuses opportunités. Par exemple répondre à le demande de pénurie (ex: sucre, pates…) de carburant… En cas de guerre, investir dans les usines d’armement est l’assurance de plusvalues et/ou de dividendes (l’état paye toujours).

Lorsque la bourse s’effondre, tous les secteurs ne s’effondrent pas. certains florissent, d’autres se maintiennent. Parmis ceux qui se maintiennent, il y a les stés foncieres qui louent à l’état (Eiffel, Befimmo…). Achat/revente pour faire des plus-values, attente pour de bons dividendes.

Celui qui a du cash, voudra aussi acheter des actions de sociétés “increvables” (Elf, Total…) et attendre la remontée des cours… et là, jackpot, on double ou triple son capital… ou plus.
Les start-ups sont aussi une excellente opportunité car elles permettent une énorme plus-value à l’introduction en bourse. C’est d’ailleurs sur cette voie que tous les investisseurs avisés se lancent en ce moment, alors que l’explosion de la bulle financière et de la planche à billets est simplement indiscutable.
De plus il y a de nos jours bon nombres d’options pour le petit épargnant, par le biais de Clubs de Private Equity, qui investissent dasn un grand nombre de Start-ups, et les risques sont considérablement réduits, pour ne pas dire éliminé (http://bit.ly/1MrPYiT notre préféré).

Branchez-vous “opportunité” et profitez de la crise à venir..

Pour ne rien manquer...

laissez-nous vos coordonnées

Nous respectons votre confidentialité