Vous avez dit Crowdfunding ?


Crowdfunding, Financement participatif, Levée de capitaux privés…
autant de termes qui veulent dire la même chose.

Il en existe de différentes formes, qui vont de l'humanitaire à l'industrie, en passant par le lancement de nouveaux produits, fabrication ou marketing, au développement de sociétés avant une eventuelle entrée en bourse… et bien sûr, comme toujours bien des arnaques grâce l'a anonymat d'Internet.

Comment faire la différence entre le vrai et le faux ?
Pour commencer, prendre son temps et ne jamais saauter sur une offre par "peur de perdre", de ne pas être le premier.
Analyser les fondateurs et le management de la Société, leur passé, leurs preuves et erus réussites. S'assurer de leurs démarches et capacités à tenir leurs promesses, et avant tout, bien sûr, le bon sens, à commencer par le fait que le projet doit tenir la route sans passer par le marketing de réseau (même si c'est une option), les rendements proposés doivent être réalistes… et savoir que même extrèmement limité, il y a toujours un risque, même petit.

Parmi les modèles, on trouvera les clubs d'investissements (avec ou sans affiliation ou mlm) tel que Angel Business Club, qui est un vrai club investissant dans plus d'un vingtaine de sociétés en route vers une introduction en bourse. Le risque est limité car sur une vingtaine, voire plus, de sociétés, même si la moitié (ce qui est irréaliste) devaient ne pas réussir, les plus values moyennes resteraient très élevées.

Un autre modèle est celui du financement participatif de lancement sur le marché. La société recherche des produits spécifiques à fort potentiel commercial, et lève des fonds privés pour financer le lancement. Cette même société de capitaux s'occupe de toutes les démarches marketing. pour le ver les fonds elle vends des parts de chaque campagne, en quantité limités aux capitaux necessaires. Une fois le produit sur le marché, elle nous reverse une part des bénéfice, pendant 2 à 5 ans, selon contrat et marché. Multiwin, société française beaucoup plus sérieuse que son nom ne laisse penser, est un exemple de telles sociétés de capitaux. Les fonds collectés sont gérés par une société externe dont c'est le métier, afin de garantir l'investisseur. 125 ou 250 € suffisent pour participer à une campagne. 
Toujours choisir une société ou un club où il n'y a pas de coût fixe, ni obligation d'investir.

Il y a aussi beaucoup de Clubs de crowdfunding, où quiconque peut créer sa propre campagne,  On y trouvera ben sur le bon et le mauvais, du meilleur au pire… attention de bien analyser le projet et les gens qui sont derrière. Les arnaqueurs sont très forts.

Je mentionerai pour mémoire toutes les pyramides déguisées, les promesses de "prêts entre particuliers" si fréquentes sur facebook, et tous ceux qui propose des rendements quotidiens à dormir debout.
Certains confondent aussi crowdfunding avec "gifting" tel Dexcar, ou sa particiation ne rapporte rien, sauf le financement d'une voiture pour ceux qui sont en haut, et pour soi si on reussit à avoir suffisament de pigeons qui donnent pour nous. Une arnaque évidente, mais… la crédulité n'a d'égal que l'appat du gain facile. Tout en écrivant cet article, je m'aperçois que la société est sous les feux dela justice, site fermé.

N'hésitez pas à répondre ç cet article ou a me poser vos questions en privé.
et merci de votre fidélité.

Pour ne rien manquer...

laissez-nous vos coordonnées

Nous respectons votre confidentialité

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *